Aux sources bibliques en Israel avec le Pasteur Jean-Luc Jaume | 9 jours et 8 nuits | Du 21 au 29 octobre 2019 | 1555 €

Pour toutes informations

ou inscription, Cliquez ici

 

Circuit guidé par Benny Karoutchy, Spécialiste en histoire des religions

et guide agréé par le Ministère Israélien du Tourisme

 

 

 

 

1er JOUR | 21/10

ARRIVEE EN ISRAEL

Accueil et assistance à l'aéroport de Tel Aviv Ben-Gourion. Transfert au kibboutz Morane (ou équivalent) en Galilée.

 

 

 

2EME JOUR | 22/10

 

HAIFA - ST JEAN D'ACCRE - ROSH HANIKRA

 

Apres le petit déjeuner, départ par la route côtière vers le Nord, à destination de Haïfa.

Haïfa avec son port est une des principales villes d'Israël. Du Mont Carmel vous découvrirez une vue panoramique sur la baie de Haïfa ainsi que les 18 jardins suspendus de Bahaï, inscrits en  2008  au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO.

 

Au centre des jardins se trouve l'impressionnant dôme doré sanctuaire du Bab, le fondateur de la foi Bahaï. Au pied des Jardins de Bahaï  se trouve la colonie allemande, fondée au XIXe siècle par les Templiers allemands  venus  établir une communauté chrétienne en Terre Sainte. Certains bâtiments ont été restaurés et la colonie est devenue un centre de la vie nocturne de Haïfa.

 

 

 

Route vers  Saint Jean d'Acre (Akko)

Visite de Saint-Jean-D’acre (Inscrite en 2002 au Patrimoine Mondial de l’Unesco) qui a conservé un héritage historique exceptionnel : d'une part, elle a préservé des vestiges importants des constructions de la capitale du second royaume latin des croisés (XIe et XIIIe siècle), d'autre part, une ville fortifiée musulmane du XVIIIe  siècles, bien conservée, en partie construite au-dessus des vestiges de l'époque des croisades. Au-dessus comme au-dessous du sol, la ville actuelle est un remarquable mélange d'éléments culturels et architecturaux de chacune des périodes de la riche histoire d'Acre entre le XIe et le XXe  siècle.

 

Dans la ville des croisés, visite du quartier général de l'ordre des Hospitaliers (les chevaliers de Saint-Jean), un ensemble important d'une superficie d'environ 4 500 mètres carrés, comprenant de vastes salles et de nombreuses pièces s'ordonnant autour d'une vaste cour centrale à ciel ouvert; la salles des chevaliers; la salle des Piliers (l'hôpital);la salle des voutes (le Réfectoire);la salle des prisonniers ; les sous-sols de l'Église Saint-Jean ; Au sud de la ville nous visiterons les vestiges du quartier des Templiers.

Le caractère la ville Ottomane est resté typiquement oriental. Les ruelles étroites avec leurs souks et leurs magasins minuscules ont conservé cette atmosphère. Nous visiterons le souk, le port, le Caravansérail des Piliers et le tunnel des Templiers.

 

 



Départ vers Rosh Hanikra

 

Rosh Hanikra est le point le plus au nord d'Israël sur le rivage méditerranéen. Site que nous visiterons. Les falaises de Rosh Hanikra sont situées à l'extrémité nord de la côte d'Israël. 

 

On peut les atteindre en téléphérique et à travers un tunnel creusé le long des grottes. Rosh Hanikra a servi de point de passage aux caravanes commerciales et aux armées entre les civilisations du nord et du sud de la Méditerranée orientale.

 

 Cette frontière était ouverte et était un lieu de passage important souvent emprunté par les armées. On verra aussi les restes de l'ancien chemin de fer qui fut construit par les Britanniques pendant la Seconde guerre mondiale et qui allait de Haïfa à Tripoli du Liban en passant par Beyrouth. Il fonctionna de 1943 à 1948 et fut détruit en 1948 pour empêcher le passage d'armes et de soldats du Liban. Diner et nuit au kibboutz Morane (ou équivalent).

 

 

 

 


3EME JOUR | 23/10

Cana - Le « triangle évangélique » : Mt des Béatitudes,  Capharnaüm - Tabgha   Croisière - Yardenit

 

Après le petit déjeuner, départ au centre du ministère de Jésus en Galilée,  la région du « triangle évangélique » (Capharnaüm, Tabgha et Mont des Béatitudes) au nord-est du lac de Tibériade. Trois sites que nous visiterons. Après avoir établi son domicile à Capharnaüm, Jésus parcourut la région au nord du lac de Tibériade, depuis les alentours de Capharnaüm à l’est, Magdala et Tabgha à l’ouest et le Mont des Béatitudes au nord. Cette région a constitué le principal théâtre du ministère de Jésus, berceau du christianisme. C’est dans ce cadre restreint géographique, que Jésus a accompli ses "puissantes œuvres". 

 

Route vers Cana

Le village de Cana en Basse Galilée, que nous visiterons, est situé dans la partie nord de Nazareth où, selon le Nouveau Testament, Jésus a accompli son premier miracle et inauguré ce que l’on appelle « sa vie publique».

Le miracle des noces de Cana : Jésus a changé de l'eau en vin.  «Tel fut, à Cana en Galilée, le premier des miracles que fit Jésus.
Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui ». Jésus dévoile ici sa toute-puissance de Créateur : il change de l'eau en vin, sans faire de geste spectaculaire, sans même prononcer une parole. Jésus n’enseigne pas par des paroles, il agit. Il manifeste sa puissance divine, comme au Baptême ou à la Transfiguration. 

 

Montée au Mont des Béatitudes, vous offrant une vue panoramique sur la Mer de Tibériade. C'est là que l'on célèbre l'enseignement des Béatitudes par Jésus « Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux » (Matthieu 5 :3). Les Béatitudes marquent le sommet de l'enseignement de Jésus.  Le caractère solennel de la scène et de la formulation, fait des Béatitudes une proclamation de la « Bonne Nouvelle ». Ce message d’espoir, élaboré sur l’idéal du Sermon sur la Montagne  dans les Béatitudes, représente le cœur de la théologie chrétienne. Le Mont des Béatitudes est considéré comme un endroit paradisiaque le plus saisissant par sa  beauté et la sérénité des lieux saints chrétiens dans la Terre Sainte.     

 

 

                                                                                                                     

 

Descente vers Tabgha. Dans ce jardin fertile se déroule le miracle de la multiplication des pains et des poissons : « Ils lui dirent : Nous n'avons ici que cinq pains et deux poissons…Tous mangèrent et furent rassasiés » (Matthieu 14 :1,20). L’église sur ce site est une réplique exacte de la basilique construite au IVe siècle pour commémorer le miracle de la multiplication des pains et des poissons. Le sol en mosaïque dispose d'un des motifs les plus plus anciens connus dans l'art chrétien : la corbeille de pains entourée de deux poissons. Ce motif deviendra le symbole de la Terre Sainte. L’église est érigée autour d’une roche  noire, située sous l’autel, et vénérée comme étant  la "table du seigneur"  - MENSA  CHRISTI -  le lieu même où le seigneur déposa les pains et les poissons. 

 

Croisière

Traversée du lac de Tibériade en bateau (durée 45 mn) en lisant les textes de la « Marche Sur Les Eaux, la Tempête Apaisée et la Pêche Miraculeuse ». Les rives du lac sont enchanteresses et les villes qui le bordent ramènent sans cesse aux évangiles : Kursi, Bethsaïde, Capharnaüm, Tabgha, Magdala, Tibériade...

 

 

 

 Continuation vers  Capharnaüm  mentionné dans les Evangiles comme "la  ville de Jésus". Jésus vécut dans cette localité juive et en fit le centre de son ministère public. Des vestiges de synagogues et d’églises ont été excavés sur le site. Le principal édifice est une synagogue du 5e siècle construite sur les fondations de la synagogue dans laquelle Jésus est venu prêcher. Au sud se dressent les ruines d’une église construite au-dessus de la "Maison de Saint Pierre". Nous visiterons les ruines de la maison et la et la "'Domus Ecclesia" qui nous offre le premier exemple d'une "maison église" dans le monde chrétien.  Diner et nuit au kibboutz Morane (ou équivalent)

 

 

 

4EME JOUR | 24/10

Yardenith - Beit Shean - Jerusalem

Après le petit déjeuner départ vers Yardenith.

 

Yardenith est un lieu officiel de célébration de baptêmes, Baignade et purification dans les eaux du Jourdain, situé au bord du Jourdain, à proximité du kibboutz Kinnereth, niché au milieu de grands eucalyptus  et de la magnifique végétation des rives du fleuve. 

 

C’est un lieu idéal pour se recueillir, en toute sérénité et dans le calme total. Dans ce cadre magnifique et paisible des groupes de pèlerins vêtus de robes blanches debout dans l'eau attendent pour recevoir des bénédictions de leur prêtre ou d’un ministre. La visite de Yardenith  sera pour chacun un des moments privilégiés et parmi les plus marquants d’un pèlerinage. De confortables  aménagements spéciaux  sont disponibles pour les cérémonies religieuses, au bord du Jourdain.

 

Poursuite vers Beit Shean

 Le stade de développement le plus important de la ville se situe à l'époque romaine.
Nous visiterons les rues romaines ; surpris par des colonnes renversées dans le tremblement de terre de 749 après JC, les bâtiments publics (la basilique, la vaste agora le nymphée (fontaine), les complexes sanitaire comme les thermes et les latrines,  un impressionnant théâtre contenant 7 000 places assises et qui a été remis en usage, un établissement de bains publics qui a été reconstruit. En 749, la ville a été complètement détruite par un tremblement de terre, apportant à cette ville ancienne et glorieuse une fin tragique. Route vers Jérusalem - Diner et nuit au Jérusalem Tower (ou équivalent).

 

5EME JOUR | 25/10

Mt des Oliviers - le « cercle des tombes » - Dominus Flevit Gethsémani -
le Jardin de la Tombe - le Cénacle - le Mur des Lamentations

 

Après le petit déjeuner, nous concentrons la journée aux évènements associés la « semaine sainte» ; la période du ministère de Jésus en Galilée est comme une préparation, un préambule, à la « Semaine Sainte » à Jérusalem ou le drame de sa vie a atteint son apogée. Pour les quatre Evangiles, c’est le lieu où les paroles et les actes de Jésus prennent leur sens définitif dans sa mort et sa résurrection.

 

Départ pour le Mt des Oliviers, d’où vous jouirez d’une vue panoramique imprenable sur la vieille ville de Jérusalem, l'esplanade du Temple, le cimetière juif, de nombreuses églises perpétuant le souvenir de divers événements dans la « semaine sainte» dans la vie de Jésus. Dans cet arrêt, nous tenterons de répondre à la question : Pourquoi la ville de Jérusalem est devenue une ville sainte pour les trois religions monothéistes - Judaïsme, Christianisme et Islam ? 

 Descente à pied vers l'église du Dominus Flevit en passant, par le « Cercle des Tombes » (le plus grand cimetière juif au monde) qui entoure Jérusalem afin de comprendre les modes d’enterrements et leur impact sur la foi juive:   la vallée du Cédron, connue aussi sous le nom de la vallée de Josaphat, parce qu'elle contient le tombeau du roi Josaphat, avec ceux de Zacharie et d'Absalom. 

 

Au temps du Christ, et aujourd’hui encore, le mont des Oliviers était principalement occupé par le cimetière juif Ce serait là que commencerait la résurrection des morts, le Messie inaugurant son retour en ce lieu selon une prophétie de Zacharie (14, 4). Il est le plus ancien cimetière juif dans le monde et également le plus grand cimetière juif. Le cimetière compte plus de 180 000 tombes.

 

Visite de l'église du Dominus Flevit, le « Seigneur a pleuré » marque l’endroit où Jésus se tint face à Jérusalem et pleura sur le sort tragique de la ville et sa destruction imminente. 

 

 

Gethsémani  - L’agonie de Jésus

Nous descendrons à pied vers le Jardin de Gethsémani où  Jésus passa dans cet endroit ses dernières heures en priant  avant la trahison et son arrestation. La Basilique, le Jardin des Oliviers et la Grotte de Gethsémani, sont les lieux présumés de l’agonie de Jésus.

 

Continuation vers  le Jardin de la Tombe

Nous suivrons le calvaire de Jésus pour nous rendre au Jardin de la Tombe, considéré comme le lieu de crucifixion, de mise au tombeau et de la résurrection de Jésus Christ. Ce site a été découvert en 1867 et a rapidement été identifié comme le lieu de sépulture de Jésus, principalement en raison de son emplacement dans la zone qui avait été identifiée comme le Calvaire. Depuis, la » Tombe du Jardin » est particulièrement populaire auprès des protestants comme un lieu de dévotion.

 

Continuation  vers le Mt Sion qui fait référence dans l'Ancien Testament au mont du Temple et souvent prise comme symbole de la ville de Jérusalem. Le Mont   Sion est appelé aussi "Sion Chrétienne". C'est en quelque sorte, le berceau de la  croissance du christianisme à Jérusalem. Trois événements importants ont  eu lieu sur le Mont Sion: le lavement des pieds, La Cène de Jésus et ses disciples (l'Eucharistie), et la venue de  Saint Esprit sur ​​les disciples (la Pentecôte). Ces évènements ont eu lieu dans le Cénacle connu aussi sous le nom La "chambre haute" devenue, après la Passion, la première église chrétienne nommée «Église des Apôtres».

 

Arrivée au Mur des Lamentations, site le plus sacré pour le peuple juif. 

Devant le "Mur des lamentations" se rejoignent la Foi, la culture et l’histoire. Hérode fit du Second Temple un splendide édifice, et entoura le mont du Temple sur ses quatre côtés de massifs murs de soutènement. Le Temple fut  totalement détruit en l'an 70, les vestiges de la partie inférieure de ces murs sont encore debout. Le Mur occidental, qui se dresse depuis deux mille ans au-dessus du niveau du sol, est vénère par les juifs pour sa proximité avec le Saint des Saints, 

situé sur le mont du Temple. 

 

Aujourd’hui c’est  le lieu de la présence divine (chekhinah) pour les juifs. Le temple a été détruit mais la "chekhinah" demeure. De ce fait, le Mur est considéré comme l'endroit le plus saint   aux juifs pour la prière et également un symbole national israélien, et des cérémonies non intrinsèquement religieuses. 

 

Diner et nuit au Jérusalem Tower (ou équivalent).


 

 

6EME JOUR | 26/10

La Grande Synagogue de Jérusalem - La Menorah - Le Musée d’Israël Temps libre


Après le petit-déjeuner, visite de La Grande Synagogue de Jérusalem - centre spirituel, religieux, culturel et social pour le peuple juif.  Dédié à la mémoire des six millions de Juifs qui ont péri dans l'Holocauste et de ceux qui ont sacrifié leur vie pour la création et la défense de l'Etat d'Israël Ce lieu est un rappel des tragédies et l’espoir du peuple juif symbolisant leur force dans l'adversité. Splendeur architecturale du bâtiment et magnifiques vitraux illustrant les thèmes bibliques. Les versets mettent en valeur le sanctuaire. Lustre éblouissant. 

 

 Continuation vers la Menorah.

 

Face à la Knesset - Parlement israélien - se dresse un imposant chandelier à sept branches (Ménorah en hébreu). Pour le peuple juif  c’est le  symbole de lumière, de foi et d’espérance. Aujourd'hui, la Ménorah est aussi l'emblème de l'État d'Israël, car comme l'étoile de David, la Ménorah est un symbole de l'identité juive.

 

Le Musée d’Israël

 Le Musée d’Israël, fondé en 1965, est la plus grande institution culturelle du pays.   Nous découvrirons la maquette de Jérusalem à l'époque du Second Temple, avant que la grande révolte juive contre les Romains n'éclate, entraînant la destruction de la ville et du Temple. La maquette reconstitue la topographie et le caractère 

architectural de la ville telle qu'elle était au début du 1e siècle, l’époque

de Jésus. La maquette est depuis 2006 une exposition permanente du musée, adjacente au Sanctuaire du Livre.

 

Le Sanctuaire du Livre  occupe une place spéciale dans le musée. Le sanctuaire prend la forme d'un dôme immaculé, couvrant une structure placée aux deux tiers dans le sol, qui regroupe des manuscrits anciens 

parmi lesquels on trouve  les célèbres Rouleaux de la Mer Morte trouvés 

à Qumran.

 

Puis temps libre…

Diner et nuit au Jérusalem Tower (ou équivalent).

 

 

                                                                                                                                                 

 

7EME JOUR | 27/10

Yad Vashem - Tel Azeka - Hebron - Tel Beer Sheva -Tel Arad 

 

Visite du  Mémorial de  Yad Vashem, en souvenir des victimes juives de la Shoah perpétrée par les Nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. « Et je leur donnerai dans ma maison et dans mes murs un mémorial (Yad) et un nom (Shem) qui ne seront pas effacés » (Isaïe 56, 5). Moments de recueillement. 

 

Départ vers le site de Tel Azéka. 

A l’époque biblique, cette ville ait été choisie pour servir de cadre au combat de David et Goliath. Cette ville de l’ancien royaume de Juda se trouvait à un emplacement stratégique, surplombant la vallée d’Elah ou la vallée des Térébinthes. David, en affrontant Goliath, fit fuir l’ennemi et offrit la victoire à Saül. L’exploit de David est l’événement le plus réputé, mais de nombreuses batailles eurent lieu postérieurement à cet emplacement. Azéka fût l'une des dernières villes à tomber entre les mains des Babyloniens lors de l'invasion de Juda en 586 av. J.-C

 

Poursuite  vers Hébron

Hébron, la ville des Patriarches et, durant sept ans, la première capitale du Roi David ; visite du « Caveau des Patriarches ». Selon la Genèse, trois couples bibliques y sont enterrés: les trois Patriarches et leurs épouses, les trois matriarches ;  Abraham et   Sarah, Isaac et Rebecca, Jacob et Léa.

La ville d’Hébron est considérée comme la 2ème ville sainte du judaïsme après Jérusalem. Pour l’Islam, Hébron est considérée comme la 4ème ville sainte  après la Mecque, Medina et Jérusalem.

 

Poursuite vers Tel Beer Sheva biblique, où différentes histoires de l'Ancien Testament se sont produites à commencer par Abraham (18 s. av.JC)  qui creusa un puits pour symboliser sa propriété du bien. Les descendants d'Abraham ont continué à vivre ici, dans un lieu qui fut le berceau du monothéisme.
Le roi David  construit (10eme  siècle, avant notre ère) la première grande ville fortifiée à Beersheba, et devint l'un des importants centres administratifs de la région sud du royaume de David. La ville fut détruite par les Babyloniens en 587-6 avant notre ère.

 

La ville fut détruite par les Babyloniens en 587-6 avant notre ère. Ce site est d'une importance sans précédent pour l'étude de la planification et de l'aménagement urbain d'une cité provinciale dans la période biblique. La ville avait un plan ovale et a été encerclée par un mur d'enceinte et une double porte au sud. A l’entrée du site nous visiterons le mur d’enceinte, la porte d'entrée principal de quatre pièces et un autel à quatre cornes. Le corridor débouchait de la porte d'entrée principal, sur une vaste cour carrée. Ce fut le seul espace ouvert dans la ville. Toutes les activités de la ville furent concentre dans la place centrale. Près des portes de la ville se situe le "Palais du gouverneur". Des rues périphériques et circulaires longeaient le mur d'enceinte. La rue principale était périphérique, contournant la ville. Toutes ces rues débouchaient sur la place centrale située à l'intérieur de la porte. Le système d'eau méticuleusement planifié est la preuve de la haute expertise en ingénierie dans l’époque de la monarchie israélienne.

 

 Continuation vers Tel Arad

Pour les archéologues, Tel Arad est d'une grande richesse archéologique. Elle   constitue  un site important pour l'étude de la civilisation matérielle des Cananéens de l'Age de Bronze et israélienne de l’Age de Fer.  Nous visiterons deux zones distinctes et sur deux périodes différentes :

1) La ville basse - l'époque  cananéenne correspond à l'âge du Bronze de l'an 2200 jusqu'à environ 1200 avant notre ère. 

2) La ville haute – la forteresse -  de la période du Royaume d'Israël correspond à l'âge de fer établie de 1200 jusqu'à 586 avant notre ère.
Diner et nuit au Jérusalem Tower (ou équivalent).

 

 

8EME JOUR | 28/10

la Mer Morte : Kasr al-Yahud  -  Massada  -  Baignade

Le Jourdain a servi de toile de fond à certains événements de l'histoire biblique. Selon L'Ancien Testament, sur le fleuve du Jourdain à l'est de Jéricho, Josué a conduit les Enfants d'Israël en traversant la rivière du Jourdain pour les conduire en Canaan la Terre Promise. Ce site est également considéré par la tradition chrétienne comme l'endroit où Jean le Baptiste a baptisé Jésus au démarrage de son ministère. Selon les Evangiles,  c'est là que le Saint-Esprit vint et où la voix de Dieu a été entendue : "Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection"(Matt;3,17). Aujourd'hui, l'emplacement est connu sous le nom arabe de Kasr al-Yahud (Forteresse des Juifs).  Les pèlerins chrétiens du monde entier  viennent chaque année pour être baptisés dans un renouveau de leur foi. 

 

 

 

Continuation vers  Massada

Nous partirons à la découverte de Massada, un sanctuaire d'héroïsme et un symbole de la résistance juive contre l’occupant romain. Ce site a été classé par l’UNESCO en 2001 au Patrimoine mondial de l’Humanité. 

Massada forteresse imprenable qui surplombe la rive sud de la mer Morte, fut choisi par le roi Hérode le Grand au 1er siècle avant J.C. pour y situer un palais et une forteresse isolés. Un siècle après,  au moment de « La Grande Révolte Juive  contre les Romains», il fut un lieu de repli stratégique pour les rebelles juifs. Pour éviter la capture et l’esclavagisme, ils préférèrent se donner la mort. La chute tragique de Massada marque la fin du royaume de Judée et de la période du Second Temple. Ascension et descente en téléphérique.  Nous visiterons le Palais d’Hérode, ses entrepôts, la chambre des "sorts", la synagogue, les bains « romains », les citernes d'eaux et l'église byzantine.

 

 

 

Baignade dans la mer Morte

La mer Morte est le point le plus bas du globe avec 417 mètres sous le niveau de la mer. Sa surface est de 810 km2. Elle constitue un site incontournable non seulement pour son importance dans l'Ancien testament, mais aussi pour ses merveilles naturelles et le caractère historique de ses paysages

La mer Morte est une attraction touristique de choix ainsi qu’une attraction thérapeutique. Riches en minéraux, les eaux de la mer Morte sont réputées pour soigner le psoriasis et les rhumatismes.
Diner et nuit au Jérusalem Tower (ou équivalent).

 

9EME JOUR | 29/10

RETOUR EN FRANCE

Transfert et assistance à l'aéroport de Tel Aviv Ben-Gourion. 

 

Programme sujet à modifications - Voyage et séjour avec « LA TERRE PROMISE »  info@laterrepromise.org

 

Prix par personne : 1555 € TTC*
21 au 29 octobre 2019

 

Ce prix par personne inclut :

  • Les vols Nice/Tel Aviv/Nice ou Marseille/Tel Aviv/Marseille. (Escale possible). 

  • L’accueil et les transferts aéroport/hôtel/aéroport 

  • L’hébergement en demi-pension pour 8 nuits et 9 jours dans des hôtels 3/4 étoiles et hôtels-kibboutz 

  • Base : Chambres double ou twin - Supplément à prévoir pour chambres single : 460 €                                             

  • Bus climatisé tout confort

  • Un guide en français (Beny), professionnel et agréé, pour toute la durée du séjour

  • Les entrées et activités dans les sites mentionnés dans le programme

  • l’assurance annulation/rapatriement  

 

* Possibilité de paiement en 8 fois. Voir conditions et procédure de paiement sur le bulletin d’inscription ci-dessous.

    Prix sur la base de 30 personnes minimum et du taux de change 1 € = 1,15 $ (supplément possible en fonction de ces 2 critères) 

 

INFORMATIONS
 AVEC MAGUY AGAY

maguy.agay@gmail.com
Tél : 06.60.99.96.35

 

Cloture des inscriptions le 15 mai 2019


Pour toutes informations ou inscription, Cliquez-ici

 

 

 

 

 

 

Please reload

Featured Posts

Aux sources bibliques en Israel avec le Pasteur Jean-Luc Jaume | 9 jours et 8 nuits | Du 21 au 29 octobre 2019 | 1555 €

November 6, 2018

1/2
Please reload

Recent Posts
Please reload